L’Agora reçoit Mohed Altrad

Du désert aux sommets

Le 20 février dernier, L’Agora recevait à sa tribune Mohed Altrad pour une conférence sur le thème « Du désert aux sommets ». Cet entrepreneur hors du commun a délivré un message d’espoir, prouvant qu’aucune situation n’est totalement désespérée.

Né dans le désert syrien, déchiré entre une vie familiale détruite et une situation miséreuse, ce jeune bédouin ne semblait pas destiné à devenir l’homme d’affaires qu’il est aujourd’hui. Alors que la scolarisation en Syrie n’est réservée qu’à un nombre limité de personnes, Mohed Altrad a su se différencier, obtenant une bourse afin d’étudier en France. Trente ans plus tard, il deviendra l’un des meilleurs entrepreneurs de son temps.

Celui-ci doit sa réussite à sa volonté sans faille. Arrivé avec quelques sous en poche, Mohed Altrad déclare : « c’est une vengeance qui m’anime dès le départ, non pas contre les hommes mais contre la vie ». Selon lui, le succès est synonyme de surpassement de soi et des objectifs que l’on se fixe : « l’horizon se déplace à mesure que vous avancez. »

Mohed Altrad nous a ensuite fait part des valeurs et principes qu’il défend au sein de son groupe. Selon lui, une entreprise se définit d’abord par son aspect humain : sans le soutien de ses hommes et femmes, elle ne peut fonctionner. Une entreprise est alors un lieu vivant, où chaque membre doit se sentir à sa place, et peut répondre à ses aspirations personnelles. Le travail acharné, la passion d’entreprendre mais surtout l’agilité habitent Mohed Altrad en permanence. Il définit d’ailleurs son management comme le management de l’incertitude : une entreprise doit sa survie et sa croissance à sa seule capacité d’adaptation.

Mohed Altrad est une personne transformée depuis son arrivée en France, déclarant d’ailleurs que « ce n’est pas le pays qui doit changer pour moi mais plutôt moi qui doit changer pour lui », mais il n’oublie pas son héritage oriental pour autant, passé qu’il revit à travers l’écriture, comme dans son roman autobiographique Badawi. Si Mohed Altrad est engagé dans ses écrits, il l’est aussi dans son pays d’adoption, à travers sa présidence de l’Agence France Entrepreneur, son entreprise, mais aussi à travers le rugby, étant depuis peu le premier sponsor officiel du XV de France.

La conférence se termine par quelques mots de Mohed Altrad sur son amour pour la France et son soutien pour les futurs entrepreneurs, les définissant comme la relève de demain. Il espère alors avoir pu transmettre toute sa passion et sa motivation d’acier. Ne jamais renoncer, là se trouve le credo de Mohed Altrad.