L’Agora reçoit Nicolas Hulot

À quatre jours du premier tour de l’élection présidentielle, L’Agora recevait à sa tribune Nicolas Hulot pour une conférence sur le thème « Solidarité et responsabilité : les valeurs oubliées ». L’occasion pour M. Hulot de défendre sa vision des orientations du pays pour les années à venir et de commenter l’actualité politique.

Nicolas Hulot a débuté son intervention en décryptant « L’appel des solidarités ». Un rassemblement de 140 ONG d’une diversité inédite et force de proposition. Selon Nicolas Hulot « cette diversité ne nuit pas à la clarté du message » mais offre au contraire une vision complète de notre société. En effet parmi les 500 propositions à disposition des candidats à la Présidence de la République figure aussi bien « la volonté d’assurer un approvisionnement chez des producteurs de qualité pour la restauration collective » que le souhait de libérer le travail en transférant une partie de la fiscalité relative à celui-ci sur le capital et les pollueurs.
Concernant la transition énergétique et la sortie du nucléaire Nicolas Hulot n’est pas en faveur d’une sortie brutale de cette énergie car « il y a des hommes et des femmes qui en vivent et on ne peut pas l’ignorer ». Cependant, il prône l’établissement d’un plan de conversion sur 20 ans pour envisager sereinement cette transition.

Sur l’actualité politique, Nicolas Hulot regrette que François Fillon n’ait pas de propositions à la hauteur sur les problèmes environnementaux. Il défend aussi l’idée « qu’être écologiste c’est être radical en humanité or Marine Le Pen et être radical en humanité c’est un oxymore ». Enfin selon lui seuls trois candidats ont une vraie vision de l’écologie en la personne de Benoit Hamon, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron.