L’agora reçoit Jacques Vergès

affiche26Au carrefour du politique et du judiciaire, Jacques Vergès a associé son nom à de nombreux procès médiatisés, notamment ceux de Klaus Barbie, Omar Raddad, Gbagbo et le terroriste Carlos pour ne citer que quelques exemples. Récemment, Jacques Vergès s’est d’ailleurs dit prêt à défendre Kadhafi si celui ci devait un jour être jugé.

Le thème de la conférence sera la passion de défendre. Nous nous intéresserons à sa façon de concevoir la justice et le métier d’avocat. Nous n’hésiterons pas à revenir sur ses procès fortement controversés comme le procès dans lequel il était l’avocat de  Klaus Barbie (ancien chef de la gestapo lyonnaise) que nous mettrons en parallèle avec son passé de résistant. Nous reviendrons également sur la défense du FLN algérien et sur ses rapports avec les dictateurs africains.

Cette conférence sera l’occasion pour tout participant d’interpeller directement et sans détour cet intervenant atypique.

Né le 5 mars 1925 à Ubon Ratchathani  (actuelle Thaïlande), Jacques Vergès est un avocat français controversé. Célèbre pour ses convictions anticolonialistes, son passé d’ancien résistant, il a défendu des personnes ayant commis des crimes particulièrement graves (tel que Klaus Barbie). Actuellement, il continue de faire parler de lui puisqu’il est un des avocats de Laurent Gbagbo.

Celui qu’on surnomme « l’avocat de la terreur » est également engagé politiquement depuis l’âge de 20 ans. Membre du PCF jusqu’en 1957, il milite pour le FLN et devient chef de cabinet du ministre des affaires étrangères à Alger après l’obtention de l’indépendance. Il se rallie ensuite très rapidement aux thèses maoïstes après avoir rencontré Mao Tsé-Toung en 1963.

La vidéo de la conférence


L'Agora reçoit Jacques Vergès par Agora_du_Nord

Une réflexion au sujet de « L’agora reçoit Jacques Vergès »

Les commentaires sont fermés